WWW.KNIGI.KONFLIB.RU

 
<< HOME
CONTACTS

Pages:     | 1 |   ...   | 4 | 5 || 7 | 8 |

Sommaire cp.2 p.2 Editorial : Vie spirituelle : Homlie de lArchevque p.3 ...

-- [ 6 ] --

() demande l'ordination sacerdotale ". Le 24 dcembre 1895 eut lieu l'ordination diaconale et deux jours plus tard le sacrement de la prtrise. Il fut nomm la paroisse consacre la Dormition de la Mre de Dieu Vrouda (district de Yambourg, province de SaintPtersbourg). Il resta vingt-trois ans dans cette paroisse pauvre laquelle taient rattachs treize bourgs alentour. La rvolution de 1917 vint douloureusement bouleverser son existence, comme beaucoup d'autres. Il fut arrt par la Tchka, battu, tortur - son visage en garda les marques. Il fut libr grce l'intervention de sa fille ane qui se proposa en otage pour lui.

En 1919 commena l'exil, tout d'abord l'Estonie. L'anne suivante sa femme mourut. Il dut travailler dur : ouvrier dans une mine de schiste, puis gardien de nuit. En 1929, sa demande, le mtropolite Euloge le nomma recteur de la paroisse savoyarde Saint-Nicolas d'Ugine, le dcembre. Celle-ci avait t consacre en 1927. Il s'agissait d'un hangar. La communaut tait constitue, pour une bonne part, d'anciens militaires qui taient employs par l'usine de mtallurgie. Doux, humble, priant, le pre Alexis se heurta l'opposition d'une partie de ses paroissiens. Les runions paroissiales, avant sa venue, taient dj parfois houleuses en raison de divergences de points de vue ecclsiaux et politiques. L'humilit, la douceur du pre Alexis, son recours Dieu par la prire lorsqu'une question dlicate se posait, n'taient pas toujours bien compris des personnes, dont d'anciens militaires, qui avaient une autre conception de l'autorit. Une plainte fut adresse au mtropolite Euloge. Celle-ci eut pour effet de mobiliser la majeure partie des paroissiens en faveur de son recteur. Il s'avra alors clairement que les dtracteurs n'taient qu'une petite minorit. Monseigneur Euloge maintint donc le pre Alexis dans ses fonctions. En juillet 1934, le pre Alexis, puis par les nombreuses preuves endures, tomba gravement malade. Un cancer de l'estomac, qui commenait s'tendre l'ensemble du corps, fut diagnostiqu. Donnant ses dernires recommandations aux nombreux visiteurs, priant sans cesse, il demanda que ceux qui l'avaient calomni viennent afin qu'il puisse leur demander pardon et bnit tous ses paroissiens. La veille de sa mort, ses voisins l'entendirent chanter des chants religieux. Il mourut le 22 aot 1934.

Il fut d'abord enterr dans une spulture provisoire, puis dans une concession achete par le nouveau recteur de la paroisse. Le 22 aot 1956, suite un dcret municipal portant sur le transfert des restes dans un nouveau cimetire, le cercueil fut ouvert. A la surprise de tous, le corps de pre Alexis tait intact. Rest trois jours la surface, le corps ne subit aucun dommage. Le 30 septembre suivant, le cercueil fut rouvert et les tmoins constatrent une nouvelle fois l'excellent tat du corps de pre Alexis. Le mtropolite Vladimir (Tikhonitsky), suite une demande du pre Paul (Poukhalsky) de l'glise du Monastre de la Protection de la Mre de Dieu Bussy-en-Othe, bnit le transfert dfinitif de la dpouille dans la crypte de l'glise de la Dormition de la Mre de Dieu Sainte-Genevive-des-Bois. Elle eut lieu le octobre 1956.

La date fixe pour la synaxe collective des nouveaux saints est le 20 juillet. Chacun sera galement clbr le jour correspondant son dcs, soit le 22 aot pour saint Alexis Medvedkov.

thologique de cette ville. Membre actif du parti socialistervolutionnaire, elle devint maire de la ville dAnapa sur la Mer Noire juste aprs la rvolution bolchevique et fut menace de mort par les bolcheviques comme par les Blancs

(antirvolutionnaires).

Sa vie sentimentale a t assez chaotique. A lge de 19 ans elle se maria une premire fois avec Dimitri Kouzmine-Karavaev pour lui donner une discipline de travail et le sauver. Elle divora, et son mari migr en France devint jsuite. Elle eut ensuite une liaison avec un inconnu pour nous. Son premier enfant, Gaana, naquit de cette union, en 1913. En 1918 elle se remaria et eut deux enfants, Iouri et Anastasia. Elle doit son nom Skobtsov son second mari, dont elle se spara amicalement en 1926, anne o sa fille Anastasia meurt. En 1936, Gaana meurt aussi. Par la suite, Mre Marie trouva tout son sens dans le second commandement de lvangile, lamour du prochain. Son fils Iouri, devenu devenu sousdiacre, souhaitait recevoir la prtrise. Dport au camp de Dora (Buchenwald), il y mourut le 6 fvrier 1944. Il sera canonis avec sa mre. Avec laccord de son ex-mari et de son vque, elle revtit la robe monastique en 1932.

Le sacrement du frre devint le leitmotiv de sa vie, se rfrant au discours eschatologique de Jsus sur le Jugement dernier o il affirme sidentifier chaque malheureux.

Sa vie peut paratre navoir t quun long scandale et sa canonisation par le patriarcat cumnique de Constantinople, en 2004, pourraient en avoir surpris plus dun. Mais prs de la croix du Christ, ny eut-il pas le bon larron entr avec lui au ciel, aprs stre repenti ? Lors de sa prise dhabit, le Mtropolite Euloge lui imposa le nom et le patronage de Marie lEgyptienne, qui fit pnitence le reste de sa vie au dsert. Mgr Euloge, quant lui, enjoignit Mre Marie daller vivre le monachisme dans la cit, dans le dsert des curs humains .

Marie nayant rien perdu de sa sensibilit rvolutionnaire, son monachisme allait tre dun style tout fait nouveau, incarn dans lEvangile. Elle se reconnaissait peu dans la vieille forme traditionnelle du monachisme orthodoxe qui avait tendance se refermer sur la beaut de la liturgie. Elle rvait dun monachisme vanglique et prophtique. Dans les circonstances dalors, il sagissait dun monachisme cratif intgr dans la cit, auquel elle adapta les vux monastiques. En 1923, avec lmigration, aprs des errances travers diffrents pays de lEst et Constantinople, elle arriva Paris o elle fonda, au 77 rue de Lourmel, un centre daccueil et un foyer pour personnes sans domicile fixe. Ctait cela le monachisme dans la cit, dans le dsert des curs humains . Elle y accueillit, corps et me, des immigrs russes affams, des prostitues, des alcooliques, des sans-abri, des pauvres, etc.quelle consola en les berant dans leur dtresse. En pleine guerre mondiale, elle donna refuge aux Juifs perscuts en France. Cest ainsi que la Gestapo larrta en fvrier 1943. Elle fut dporte au camp de concentration de Ravensbrck o elle mourut, puise, en remplaant pense-t-on, une autre dtenue le Vendredi saint pour tre brle dans les chambres gaz, le Samedi saint 31 mars 1945. Elle a suivi son Matre jusquau Golgotha.



Ainsi Mre Marie a bien sa place dans la grande tradition orthodoxe, celle de lamour du prochain vcu et souffert jusqu la folie en Christ. La vieille tradition orthodoxe a ralis le premier commandement de lamour de Dieu, tout en accueillant beaucoup de pauvres dans lhpital et lhtellerie adjacents aux monastres. En ces temps troubls, Dieu envoya Mre Marie vivre le second commandement de lamour du prochain, celui que le Christ vcut tout au long de lvangile, nignorant pas le premier. La spiritualit de Mre Marie tait celle dune Eglise dans le monde, scularise, dun culte qui se ralise travers la vie sociale quelle transforme en offrande. Elle vitait toute structure paralysante du pass, quelle que soit sa valeur, pour rpondre aux signes des temps et aller vers Celui qui vient. Comme le Seigneur Jsus, elle sest donne sans limites pour soulager la souffrance.

Mre Marie tait aussi pote, iconographe et artiste. Elle a, soit peinte, soit dessine, au camp de Ravensbrck, une icne reprsentant le Christ dj crucifi dans les bras de Marie. Nous pouvons y lire tout le sens de sa vie spirituelle.

Le pre Dimitri Klpinine, n en 1904, a t laumnier la cantine et foyer tabli par mre Marie la rue de Lourmel Paris. Mari et pre de deux enfants, Hlne et Paul, le pre Dimitri a collabor avec mre Marie cacher des Juifs pendant loccupation allemande de la France. Arrt le 9 fvrier 1943, quelques jours avant mre Marie, il a t dport en Allemagne et est mort au camp de Dora le 9 fvrier 1944.

Iuri (Georges) Skobtsov, n en 1920, tait le fils de mre Marie. Il servait comme sousdiacre la chapelle de la rue de Lourmel et se destinait la prtrise. Arrt le 8 fvrier 1943, il a t emprisonn quelque temps avec pre Dimitri Klpinine Compigne puis dport au camp de Dora en Allemagne, o il est mort le 6 fvrier 1944.

Ilya Fondaminsky, juif dorigine, collaborait, avec mre Marie et dautres, dans lAction orthodoxe. Arrt par les nazis, il a t baptis dans le camp de dtention de Compigne peu avant dtre dport Auschwitz, o il est mort.

PELERINAGE AU MONASTERE NOTRE-DAME-DE-TOUTEPROTECTION

Les fidles de la cathdrale Saint-Alexandre-Nevsky ne peuvent ignorer lexistence du monastre Notre-Dame-de-Toute-Protection qui se trouve dans le village de Bussy-en-Othe au nord de la Bourgogne. Qui ne connat pas, en effet, la vente de charit annuelle organise par les surs du monastre et abrite par notre paroisse la veille du Carme de Nol ? Lors de ces deux journes chacun peut, non seulement admirer et acqurir lune des icnes ralises par les surs ainsi que diffrents autres objets exposs sur le stand de lartisanat monastique, mais aussi goter quelques excellentes spcialits prpares entre les murs de ce monastre.

Si ce monastre se trouve seulement environ 120 km de Paris (1h30 par un train direct de la gare de Bercy) il men a fallu du temps avant que je puisse enfin raliser mon souhait de dcouvrir ce lieu bni : malgr tous nos efforts la vie quotidienne accapare trop facilement toute notre attention Lapaisement, la srnit et une douce joie ont pntr dans mon me ds les premires heures passes dans ce couvent. Tout dabord, on est immdiatement sduit par laccueil des surs rayonnantes de bont, de bienveillance et de la joie en Christ ! Ensuite on dcouvre le magnifique jardin en remerciant Dieu doffrir une si belle nature, nature o le moindre brin dherbe chante la perfection de la Cration. Quelques heures plus tard, loccasion de loffice de soir, chaque plerin a la possibilit de pntrer dans lglise de la Transfiguration construite... au XXIe sicle et o reposent les reliques de saint Alexis dUgine. La beaut des fresques, des icnes et des chants, tout incite au recueillement et la prire.

Les offices quotidiens du matin et du soir ainsi que les heures fixes des repas ponctuent la journe du monastre.

Chacun a son chemin et sa faon de chercher et de rencontrer Dieu. Pour ma part, jai t heureuse de participer aux travaux dans le jardin, de mentretenir avec les plerins venus dautres paroisses orthodoxes (dAlsace, de Bilorussie, de Russie et des pays baltes ainsi quune nombreuse dlgation venue de Hollande). Jai assist une visite guide du monastre, jai pu aider les surs pour lentretien de lglise mais jai pu aussi me reposer lombre, tout prs de la chapelle ddie Saint-Sraphin-de-Sarov...La dcouverte de la grande bibliothque du monastre ainsi que les nombreuses promenades dans les trs beaux alentours du monastre sont pour une autre fois.

Lors de mon sjour Bussy-en-Othe jai pu mieux quauparavant prendre conscience du nombre trs important de mes frres et surs orthodoxes prsents dans le monde. Les accents hollandais, gorgien, roumain, japonais et anglais perus dans les conversations ainsi que les noms des icnes crits dans les langues maternelles des iconographes contribuent crer une atmosphre unique douverture, de richesse et dchange si rassurante et si fidle lenseignement de Jsus Christ.

Je remercie de tout mon cur les surs du monastre Notre-Dame-de-Toute- Protection dont la vocation est tout dabord la prire mais aussi lhospitalit de nous offrir cette magnifique possibilit de nous recueillir, de rencontrer nos frres et surs en Christ, de nous dcouvrir nous-mmes autrement dit de progresser sur notre chemin vers le Seigneur.



Pages:     | 1 |   ...   | 4 | 5 || 7 | 8 |
 



:

! : ; , ; ; , ! 3 . . . . . . . ....

, , , , . , , . ? , , , . , ...

- : XXI 2013 . . - . XXI, 2013. 162 . . . . : . . - : . ., . . . ., . . . ., . . . .,...

1_ 2 1 _ , ^ , 1982 ( ) 1_2 1_1 , , 1982 $ () β N 01 㳧ܳ 1982 ۳ ۳ 505 ų , \,].. 10018 5 () (1892-1979) . ...

.. : - 1 : , . . .. : - . . : + 2010. , , , , ,...

2002 ., 5, . 67-77 .. , 70- , , . , -, . . [1], ...

. : . .: ; , 2010. 336 . . . . . : ...

() . () : , , . , , . (- .) (). : . . 9 . ...

- .. 2003 : . . , . . , . . , . . , . . , . . , . . , . . , . . , . . , . . 27 2002 ., 3...

: / .. . - .: : -, 2013. - 304 .: 60x90 1/16. ()ISBN 978-5-91768-367-6, 500 . - , . . . , . . [ ] : . , ...






 
<<     |    
2013 www.knigi.konflib.ru -

, .
, , , , 1-2 .