WWW.KNIGI.KONFLIB.RU

 
<< HOME
CONTACTS

Pages:     | 1 | 2 || 4 | 5 |   ...   | 8 |

Sommaire cp.2 p.2 Editorial : Vie spirituelle : Homlie de lArchevque p.3 ...

-- [ 3 ] --

En Angleterre , a-t-il poursuivi, le conflit juridique men dans les rgles spcifiques de la justice dOutre Manche a t perdu. La justice britannique a estim que lactuel diocse de Souroge relevant du Patriarcat de Moscou, ainsi que la paroisse occupant la cathdrale Ennismore Gardens, sont respectivement la continuation de lancien diocse et de lancienne paroisse. [...] Le juge a dcid de suivre les conclusions du Ministre public (Attorney General) et donc de reconnatre la continuit juridique entre le diocse de Souroge et lactuelle direction du diocse du Patriarcat de Moscou en Grande-Bretagne, ce qui prive les membres du Vicariat de toute possibilit lgale de prtention sur tout ou partie du patrimoine du diocse de Souroge quils ont pourtant contribu constituer, pendant plusieurs dcennies, sous lpiscopat du dfunt mtropolite Antoine (Bloom). A la fin de lanne 2009 on peut considrer que les litiges avec le Patriarcat de Moscou en Angleterre sont termins : les traces laisses par ces pnibles affaires sont nombreuses et mettront du temps se gurir. Certaines sont dordre spirituel et dautres sont matrielles. Cest ainsi que le Pre Alexandre Fostiropoulos a d abandonner la maison quil occupait depuis longtemps et quil a subi de lourdes pertes financires. Mais si, sur le plan civil et judiciaire, nous avons essuy un chec, sur le plan de la vie ecclsiale, cette preuve nous pousse tous et plus particulirement nos frres du RU se tourner toujours davantage vers lessentiel : le tmoignage et la vie en Christ dans les circonstances contemporaines sans rfrence une appartenance nationale.

Laffaire de Biarritz est dsormais close. Notre association paroissiale a eu gain de cause tous les niveaux, de la premire instance la Cassation. Par contre, Nice, par un jugement en date du 20 janvier 2010, le Tribunal de premire instance a rendu une dcision dcrtant que la cathdrale Saint-Nicolas tait la proprit de la Fdration de Russie. Le Conseil a unanimement dplor ce jugement. Lassociation paroissiale a interjet appel de la dcision du tribunal de Nice aprs consultation de juristes qui ont estim que le jugement de premire instance laissait de ct trop dlments de notre argumentation et devait tre rexamin en appel. Notre avocat est entrain de rdiger les premires conclusions en rponse ce jugement.

Puis la partie adverse prsentera ses conclusions en rponse, puis nous prsenterons notre deuxime jeu de conclusions et ladversaire rpondra. Laudience en appel ne pourra sans doute pas intervenir avant le premier trimestre de lanne prochaine, le jugement peut-tre avant lt 2011. Dici l il faudra rsister aux actions des reprsentants de la Fdration de Russie qui, forts du rsultat obtenu en premire instance et ignorant le mode de fonctionnement des associations cultuelles en France, simaginent pouvoir imposer leur volont dans la gestion de la paroisse. Des tentatives ont t faites en ce sens et il faut saluer le travail men par le Pre Jean Gueit avec dtermination, courage et abngation pour dfendre les intrts de la paroisse, tout en tant ouvert des offres de dialogue raisonnables en attendant le rglement dfinitif du dossier. Michel Sollogoub a tenu encore indiquer que, contrairement ce qui se dit sur certains mdias, et ce qui est parfois affirm par des officiels russes, aucune proposition crite na jamais t faite ni notre Archevch ni notre paroisse en vue de trouver un compromis dans cette affaire. Des propositions, le plus souvent vagues, ont t formules par voie de presse, mais sans plus. LArchevch soutient sa paroisse Nice en continuant rappeler quen vrit, pendant plus de 70 ans lEtat sovitique dont la Fdration de Russie se rclame la continuatrice, occup quil tait construire une nouvelle socit do seraient bannies la foi chrtienne, a abandonn la cathdrale de Nice son sort. Cette affaire est tragique pour nous tous , a soulign Michel Sollogoub, et cest une erreur majeure pour limage de la Russie moderne en France . Je regrette vivement que, alors que certaines voix en Russie mme voquent la restitution des biens des Russes spolis par le gouvernement sovitique, voici que le gouvernement de la Russie moderne sen prend aux rares biens que nos grands-parents ont sauvegard comme les ultimes vestiges de leur patrie perdue et quils ont entretenus et enrichis comme ils lont pu et souvent, comme Nice ou en dautre lieux, en y consacrant beaucoup de ce quils avaient pu prserver. Il sagit bien dun dni de luvre de lmigration dont nous sommes les hritiers. Je regrette aussi vivement que cette position ne soit pas partage par la totalit des descendants de lmigration russe , a-t-il dit. Il faut, en effet, considrer lArchevch pour ce quil est : une entit ecclsiale la longue et riche histoire forge dans lmigration russe, ici, en Occident, et qui aspire y poursuivre son tmoignage pour le bien des fidles qui y trouvent la voie de la Vie ternelle. Une entit ecclsiale enracine dans la tradition liturgique spirituelle et thologique russe : la Russie est incontestablement la patrie spirituelle de ceux de nos fidles qui ne sont pas dascendance russe. Pour les autres, elle est une Patrie tout court , a ensuite dclar Michel Sollogoub.

Enracine dans la tradition russe, mais ouverte tous : lOrthodoxie ayant une dimension universelle comme lenseignaient les thologiens de lEcole de Paris , nous croyons que le message du Christ transmis dans son authenticit par notre Eglise orthodoxe sadresse tous les hommes, quelle que soit leur nationalit, et que nous avons en tmoigner l o Dieu nous a donn de vivre . Cest la vocation unique de notre Archevch. Nos Pres lavaient pressenti ds les annes quarante. Nous nous efforons de lui rester fidles : dans la pauvret certes, car aucune Eglise mre nationale ne nous soutient- nous navons ni passeport diplomatique pour nos clercs, ni moyens de pression politiques,- avec le dvouement et labngation de ceux qui savent o est lUnique Ncessaire et qui ne tirent aucun avantage de leur service dsintress. Dans le respect aussi de lesprit du Concile de Moscou de 1917que notre Archevch est le seul en Europe pratiquer, qui donne la communaut paroissiale lautonomie indispensable lengagement conscient et responsable des fidles dans la vie de lEglise. Ouvert sur les cultures du monde, respectueux dans lesprit de lEvangile de la libert par rapport toutes les puissances de ce monde, fidle en cela la parole du Mtropolite Euloge : La libert de lesprit dans lEglise est sacre , a-t-il poursuivi.



Le rapport du secrtaire du conseil de lArchevch sest achev sur quelques orientations proposes lassemble pour la prochaine priode : un plerinage en Terre Sainte en 2011la mise au point dun texte dfinissant, prcisant et explicitant la raison dtre de notre Archevch et traant des perspectives pour son dveloppement , lorganisation dun fonds de dotation pour soutenir financirement les travaux de restauration de nos glises et de nos btiments.

Membres lus du Conseil de lArchevch Le pre Yannick Provost annonce le rsultat du scrutin pour le Conseil de lArchevch :

Nombre de votants - 166. Nombre de bulletins nuls - 6.

Ont obtenu :

lections des membres du clerg :

Archiprtre Eugne Czapiuk 119 voix (lu) Archiprtre Andr Drobot 109 voix (lu) Prtre Jivko Panev 89 voix Elections des membres lacs :

Michel Sollogoub 156 voix (lu) Nikita Struve 153 voix (lu) Serge Runge 146 voix (lu) Message au Patriarche Bartholome Votre Toute-Saintet ! Runis les 30 avril et 1er mai 2010, dans les locaux de lInstitut Saint-Serge Paris, sous la prsidence de notre archipasteur, S. Em. lArchevque Gabriel de Comane, les membres de lAssemble gnrale clrico-laque de lExarchat des paroisses de tradition russe en Europe occidentale, aprs avoir entendu le message de salutation et de bndiction que vous leur avez adress, tiennent exprimer Votre Saintet leur affection et leur respect filial.

Alors que Votre Saintet sapprte effectuer un plerinage en Russie, le pays dorigine des parents et grand-parents de beaucoup dentre nous, et rendre visite lEglise russe dont lEglise de Constantinople est lEglise-mre, nous prions le Seigneur de guider vos pas et votre action pour lutilit de lEglise et lunion de tous dans la foi en Christ ressuscit.

Nous saisissons aussi cette occasion pour vous exprimer notre demande instante de continuer garder votre protection sur notre entit ecclsiale en tant que votre Exarchat des paroisses de tradition russe en Europe occidentale, dans le respect du Tomos patriarcal et synodal tel quil a t proclam en la cathdrale Saint-Alexandre-Nevsky Paris en juin 1999 et des statuts de notre entit ecclsiale adopte en fvrier 1998 aprs leur approbation par le Saint-Synode du Trne cumnique.

Nous recommandant tous vos saintes prires et demandant votre bndiction patriarcale.

Paris, le 1er mai 2010

lection des supplants Ensuite, ils procdent llection des supplants au Conseil de lArchevch et de la Commission de Contrle. A lissue du scrutin, sont lus supplants au Conseil de lArchevch : les Pres Alexis Struve, Andr Krementsoff et Vladislav Trembovelsky, M.

Cyrille Sollogoub, Mme Irina Krivova et M. Nicolas Mojasky ; et membres de la Commission de Contrle : les Pres Ren Boulet et Jean Maquart, MM. Basile Kotshoubey et Kirill Kharchenko.

Conclusion de lAssemble Gnrale Dans son discours de conclusion, larchevque Gabriel exprime sa satisfaction pour cette rencontre fraternelle et positive . Il sadress aux clercs, leurs rappelant quils ont la lourde tache dtre limage de lEglise dans la socit, car notre Eglise fait partie de cette socit, mme si spirituellement nous ne sommes pas de ce monde . Aux lacs il demande de sengager pleinement dans la vie de leurs paroisses, en pleine collaboration avec le clerg .

Il tient aussi rappeler que, dans le diocse, il y a des paroisses encore entirement russes et quelles ont une mission importante daccueil et de transmission, et quil nest pas question de les voir abandonner le slavon dans les clbrations liturgiques et leur pastorale spcifique lgard des russophones. Il faut tenir compte des ralits , indique-t-il ce sujet. La question de lappartenance juridictionnelle tel ou tel patriarcat nest pas une question trs importante aujourdhui , dclare-t-il ensuite, car il y a eu la rcente runion de la commission prparatoire pan-orthodoxe Chambsy qui a montr les grandes lignes suivant lesquelles la question de la diaspora doit tre rgle. Il faut laisser les Eglises-mres dcider , tout en esprant tre consults quant notre avenir . Il faut aussi ne pas oublier que nous ne sommes pas seuls , il y a dautres diocses relevant dautres patriarcats, reprsentant dautres traditions, nous devons travailler ensemble, avec eux . Il nest pas question de renier quoique ce soit, mais en mme temps nous sommes ouverts, nous savons quil y a dautres traditions, dautres approches, nous devons les couter et les respecter. Cest notre dfi , ajoute-t-il.

Recension: saint Justin de Tchli, "Dogmatique de l'glise orthodoxe" Philosophie orthodoxe de la vrit. Dogmatique de lglise orthodoxe . Traduit du serbe

classique. Aprs une longue introduction qui dfinit

sur la Trinit, sur Dieu comme crateur du monde (avec des dveloppements sur la gense du cosmos, la cration du monde spirituel, la cration du monde humain, ltat primitif de lhomme, le pch ancestral et la question de sa transmission), enfin sur Dieu dans Sa providence, cette dernire partie se terminant par un expos sur la prparation du peuple lu et des paens la venue du Sauveur.



Pages:     | 1 | 2 || 4 | 5 |   ...   | 8 |
 



:

, , . -, . ...

- Contents : : . ...

, , , , . , , . ? , , , . , ...

( ) 2008 115:00 87.21:72 81 : .. ( ), .. , .. , .., .. , .. , .., .. , .., .. , .., .. , .. , .. , .., .. : .., . ., , (). .., ....

: * . , (18811972) , , ; ( ) . . , , . (18841965), ...

.. : * 400 , 1600 , - , . . , , . , ...

1. 1. , . . 2. . 3. . 4. : . 5. . 1. , . . , . (384-322 ..) , ...

2 , .4 , .15 , .21 .31 .34...

10 , , . . , , ; , , , - , . : ...






 
<<     |    
2013 www.knigi.konflib.ru -

, .
, , , , 1-2 .